Les guerriers celtes

GauloisIersavantLibessartLes guerriers celtes / Franck Mathieu ; illustré par Laurent Libessart ; préface du Dr. Romain Pigeaud. Jean-Marie Desbois éditeur, 2017. 124 p. (Le glaive et la cuillère). ISBN 978-2-918754-54-1. 14,90 €.

Parce qu’il n’est jamais trop tard, j’ai décidé de vous présenter un petit livre paru fin 2017, dans une nouvelle collection « Le glaive et la cuillère » dirigée par l’archéologue Romain Pigeaud, chercheur associé au CNRS.

Cette collection « cherche à faire revivre les sociétés anciennes par le petit bout du quotidien. » L’honneur d’ouvrir cette collection est revenu à mes amis Franck Mathieu et Laurent Libessart.

Franck Mathieu est connu en tant que reconstituteur : il est le président- fondateur de la troupe Les Leuki et pour son premier livre  Le guerrier gaulois : du Hallstatt à la conquête romaine, paru chez Errance en 2007, et réédité en 2012. Il a signé, seul ou en collaboration avec des archéologues, plusieurs articles publiés dans des revues scientifiques. Artisan du métal, Franck a produit de nombreux fac-similés d’armes et d’artefacts gaulois et collaboré avec plusieurs musées, dans le cadre d’expositions ou de mises en place de scénographies, notamment dans le cadre du conseil scientifique du MuséoParc Alésia.

Pour Les Guerriers celtes, Franck Mathieu s’est associé au dessinateur Laurent Libessart, un des auteurs des BD, Le casque d’Agris et Alésia, sur des scenarii de Silvio Luccisano.

Le résultat est très satisfaisant. Le livre traite son sujet en 120 pages, avec beaucoup d’illustrations, notamment des objets civils et militaires et de multiples scènes de reconstitution. Le lecteur pourra découvrir au milieu du livre un cahier de planches couleurs inédites dessinées par Laurent Libessart. Un travail tout bonnement splendide.

Les seuls reproches que l’on puisse faire, c’est celui du choix éditorial du noir et blanc pour les scènes de reconstitution et du format trop petit au regard de la qualité des planches de Laurent Libessart.

Le texte de Franck Mathieu, simple, précis et efficace, est découpé en courts chapitres, traitant du cadre général des Celtes et des Gaulois, de la vie quotidienne, du rôle des femmes, de l’armement et des techniques de combat, de la question du mercenariat et de l’existence d’une hiérarchie militaire avec une chaîne de commandement, symbolisée par des objets sacrés, les enseignes et les trompettes de guerre, les fameux carnyx, miraculeusement conservés sur le site limousin de Tintignac.

Le livre se clôt sur une sorte de docu-fiction à l’anglo-saxonne, racontant la vie d’Ago, jeune guerrier parti guerroyer dans l’Italie du IIIème siècle avant notre ère, au sein d’une bande de mercenaires gaulois.

Jean-Paul BRETHENOUX

 

LesguerriersceltesFM

Laisser un commentaire